La confection d’une motanka

Le terme motanka provient du verbe мотати qui signifie enrouler. C’est une poupée protectrice et elle est censée porter bonheur. C’est une poupée-talisman qui protège de tous les maux.

Pour fabriquer une motanka, il faut enrouler des tissus liés entre eux par des nœuds sans utiliser d’aiguille. L’intérieur du corps est composé de matériaux naturels : feuilles séchées, graines, paille, herbes…

En ce qui nous concerne, nous avons confectionné une poupée un peu différente :20180320_103237 entièrement en lin naturel.

 

Une des spécificités de cette poupée est l’aspect de son visage sans aucun trait (ni bouche, ni yeux, ni nez, ni oreilles) pour ne ressembler à personne et n’avoir aucun orifice pouvant absorber le mal. Ainsi, elle ne peut pas provoquer de malheur. Une croix sacrée est parfois présente sur le visage.

C’est dans une ambiance studieuse et décontractée que nos poupées-talisman ont pris forme.


 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s