La bataille de Kiev (par Stéphanie F)

Un peu d’histoire : La bataille de Kiev. Un rendez-vous à noter déjà absolument dans vos agendas !
La reconstitution de la Bataille de Kiev
Stéphanie F.
Cette fois-ci, je souhaiterai vous faire partager une manifestation particulièrement intéressante qui est organisée à Kiev chaque année et ce, depuis 6 ans maintenant.
Je me suis décidée à écrire cet article car bon nombre d’entre nous auraient souhaités être avertis de cette reconstitution mais la publicité manque encore cruellement sur ce type d’événement en Ukraine.
Le 6 novembre est signe de victoire ! C’est une date à laquelle les ukrainiens sont attachés.
En effet, le 6 novembre 1943 a vu la libération de Kiev par les soviétiques face à l’armée allemande. C’est une victoire sur l’envahisseur, sur le mal personnifié; une victoire face à l’idéologie hitlérienne.
Cette 8ème édition du « Festival international de l’histoire militaire » fut très impressionnante avec des batailles à terre mais également aériennes, nous nous y serions crû : le bruit, les odeurs et le tumulte environnant.
Une des plus importantes reconstitutions d’Europe par son ampleur humaine mais aussi matérielle.
Aux premières lignes 10 000 spectateurs ébahis par autant de maîtrise militaire. Et face à nous, non loin de 1000 participants réunissant du plus petit au plus grand des passionnés d’histoire.
Le plus passionné est sans doute l’auteur de cette manifestation. C’est un personnage ukrainien bien connu à Kiev et en Crimée : Aleksei Sheremetiev a depuis longtemps accumulé un fond colossal d’objets et de véhicules militaires en tout genre.
Ce « fou » d’histoire militaire a constitué, avec son frère, un fond impressionnant qu’il expose régulièrement à travers toute l’Ukraine.
Une de ses plus belles réalisations est sa contribution à la restauration du musée naval de Sébastopol –musée national d’histoire militaire de l’Ukraine (www.ukrainevoyage.com). Ce musée est situé dans un bâtiment unique : les batteries de casemates « Mikhailovskaya » (ou batteries saint Mickaël) construites par les russes en 1843-1845. Résultat exceptionnel qui ne laissera personne indifférent avec ses 23 salles d’exposition, haut lieu de l’histoire soviétique qui brasse les périodes allant de la fondation de Sébastopol par Catherine II de Russie jusqu’à la seconde guerre mondiale.
Si vous passez à Sébastopol, il ne faut surtout pas manquer de le visiter.
Il est aussi le fondateur de son propre musée dont voici le lien internet : http://muzeysheremetievyh.com
Trois reconstitutions majeures sont organisées par l’oligarque : la première est la Bataille de l’Elbe au mois de mai pendant la seconde guerre mondiale. Durant le mois de septembre, c’est celle de la Bataille de l’Alma, pendant la guerre de Crimée aux alentours des 23 et 25 sur le site lui-même où 95 000 soldats français ont trouvé la mort et sont enterrés à Sébastopol.
Et la troisième étant la Bataille de Kiev le 6 novembre ; elle se déroule prés de Pyrogovo.
NB: Il faut savoir que ce monsieur est en pourparlers avec le musée de l’histoire militaire français : Les Invalides. En effet, sa collection sur la guerre de Crimée intéresse, au plus haut point, les instances dudit musée. Verrons-nous bientôt ses « trouvailles » sur Paris !
Une occasion supplémentaire de venir à la reconstitution de la Bataille de Kiev ?
C’est également une page de notre histoire que nous vivons à travers cette bataille. En 1943, le régiment d’aviation Normandie-Niemen aurait mené des actions dans la zone de la bataille au nord de Kiev. Ce groupe de chasse créé par le Général de Gaulle en septembre 1942 représentait la France Libre combattante sur le front de l’Est, encore en guerre. Mais je vous laisse découvrir son histoire à travers le site internet : normandieniemen.free.fr
Publicités